Cinémathèque de Tours
Vous êtes ici :
Actualité

Hommage à Jacques Doillon

Trois films, sur deux soirées, en partenariat avec les cinémas Studio.

Gaumont Malavida

Lundi 30 janvier 19h30

Les Doigts dans la tête 1974 France Noir et blanc 1h44

Chris, un jeune aide-boulanger, est renvoyé par son patron. En guise de protestation, il décide d’occuper sa chambre jusqu’à toucher les indemnités qui lui sont dues. Il accueille dans sa mansarde la suédoise Liv puis il est ensuite rejoint par Rosette, sa petite amie, et Léon, son ami mécano. Dans son premier long-métrage, Doillon s’intéresse à un quatuor d’individus tout juste sortis de l’adolescence, sur fond de lutte sociale.

Lundi 6 février

Une soirée, deux films

19h30 : La Drôlesse 1979 France Couleur 1h30

François, vingt ans, rejeté par son entourage, enlève Mado, onze ans, et l’enferme dans son grenier. Peu à peu, une amitié s’éveille et une forme d’amour voit le jour. Ensemble, ils tentent de se construire le foyer dont ils ont toujours été privés. Dans ce huis-clos, Doillon filme avec brio une rencontre entre deux solitudes.

21h30 : Le petit Criminel

1990 France Couleur 1h40 - Avec Gérald Thomassin, Richard Anconina, Clotilde Courau

Marc, un jeune adolescent sétois à la dérive, découvre qu’il a une sœur, Stéphanie. Il décide de se rendre à Montpellier pour la rencontrer. Sous la menace d’un pistolet, il contraint Gérard, un policier, à l’aider dans sa quête. Au cours du voyage de retour vers Sète, le trio va se dévoiler. César du meilleur espoir masculin pour Gérald Thomassin.